Accueil>>Utilisation détaillée

Utilisation détaillée

Dermatologie:

- cytologie cutanée ou auriculaire:

vergeze-_30 350.jpgOn appose une lame de microscope sur la peau de l'animal, on la colore puis on regarde au microscope.
Pour la cytologie auriculaire, on prélève un peu de pus ou de cerumen dans l'oreille grâce à un coton-tige, on étale cela sur une lame puis on la colore et on l'observe.

On recherche alors la visualisation de levures (Malassezias), de bactéries (coques ou bacilles) ainsi que des cellules inflammatoires (globules  blancs).
Cela permet de déterminer s'il faudra ou non un traitement antibiotique, local (produit auriculaire) ou bien par voie générale (comprimés).

   

 

   

- raclages cutanés:

Après avoir raclé la peau jusqu'à la rosée sanguine, on observe les lames au microscope pourgalePT.jpg voir s'il y a des parasites sur la peau tels que les aoûtats, les gales, les Demodex ...

- trichogramme:

L'observation de quelques poils peut être riche d'enseignements. On peut notamment voir les différentes phases de la pousse du poil ainsi que la présence de certains champignons comme les agents de la teigne.

Frottis sanguin:


On étale une goutte de sang sur une lame que l'on colore. On observe ensuite les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. On recherche des anomalies de morphologie, on observe s'il y a des parasites sanguins ou si l'on voit des cellules anormales circulantes (comme des cellules tumorales).

Frottis vaginaux:

   
Après  une coloration spéciale, on observe le type de cellules, la présence ou non de sang (globules rouges), la présence ou non de cellules inflammatoires (globules blancs) et on détermine ainsi à quelle période de son cycle se situe la chienne ou la chatte.

Analyse d'urine:

   
En plus de l'analyse de la densité urinaire et de la bandelette urinaire, il peut être utile de regarder les urines au microscope. Cela permet de vérifier la présence ou non de cristaux urinaires, de les typer (struvites ou oxalates), d'observer éventuellement des cylindres mais aussi et surtout de voir s'il y a des germes, des globules blancs ou des globules rouges et de déterminer s'il y aura ou non besoin d'une antibiothérapie.

Analyse de selles:

   
L'examen direct, sans concentration, permet de mettre en évidence certains oeufs ou larves de parasites digestifs si l'animal est massivement infesté et s'il les excrète au moment du prélèvement. Il peut être nécessaire de faire réaliser une coproscopie dans un laboratoire spécialisé pour enrichir le prélèvement et ainsi d'avoir plus de chance de voir les parasites.

Masses cutanées:

   
massePT.jpgLa plupart du temps, lorsque l'on détecte une masse cutanée sur votre animal, nous voudrons vérifier la nature de celle-ci. Ainsi, en piquant avec une petite aiguille dans la masse, on récoltera quelques cellules que l'on pourra regarder au microscope. Cela nous indique par exemple s'il s'agit d'un kyste (masse non tumorale), d'un lipome ("masse de graisse" souvent bénigne) ou s'il s'agit d'une tumeur de la peau. En fonction des cellules observées, on pourra alors vous orienter vers une chirurgie, que l'on réalisera plus ou moins large en fonction de la gravité présumée de la lésion. On vous proposera alors systématiquement de confirmer le diagnostic par une analyse histologique complète de la masse enlevée.

Autres organes:

   
Le microscope peut également servir à observer les cellules dans un ganglion que l'on trouvera enflé, à observer des cellules d'un organe comme le foie, la rate ou la moelle osseuse ou bien encore pour observer les cellules dans certains liquides comme du LCR (liquide cephalorachidien) ou du liquide d'épanchement.

Comme il existe des vétérinaires spécialistes de l'observation au microscope (cytologistes), on pourra être amené à envoyer des prélèvements de votre animal dans ce genre de laboratoire spécialisé.

retour.png Retour à : Le Microscope

 

Conception et Réalisation Veto Online - 2011